Meilleurs articles

<< >>

VIDEO: Le Chemin de Compostelle – Résumé de 2 mois de voyage par Horizons Vagabonds

El Camino – Récit et photo de Damien DUFOUR – sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

El Camino : un tout autre chemin – Par Damien DFUFOUR   Je suis parti un 3 septembre. Un jeudi. C’était sûrement un matin comme les autres, pour la plupart des gens ; mais pour moi, il avait comme un goût de bout du monde, lorsque j’ai fermé le portail de la maison familiale et

Partir en pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle – Faire son sac à dos

Partir en pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle – Faire son sac à dos J’ai souvent des questions concernant le choix du sac à dos, quoi mettre dans son sac à dos, quoi emporter vers Compostelle etc. Je vais donc faire un article au maximum détaillé, où je vais vraiment aborder l’aspect pratique et technique du

Fin de l’année de la Miséricorde: mais elle ne s’arrête pas !

Je vous partage ce très belle hymne, à vous, les pèlerins du monde entier, qui avait parcouru cette année, un chemin de pèlerinage, des plus grands au plus petits. L’année de la Miséricorde s’achève mais la Miséricorde de Dieu ne s’achève pas pour autant !

Sur le Chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Aveyron

Sur le Chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Aveyron from cc.estaing on Vimeo.

VIDEO: Le Chemin de Compostelle – Résumé de 2 mois de voyage par Horizons Vagabonds

El Camino – Récit et photo de Damien DUFOUR – sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Carte du Camino francès vers Saint Jacques de Compostelle

El Camino : un tout autre chemin – Par Damien DFUFOUR

 

Je suis parti un 3 septembre.
Un jeudi.

C’était sûrement un matin comme les autres, pour la plupart des gens ; mais pour moi, il avait comme un goût de bout du monde, lorsque j’ai fermé le portail de la maison familiale et que, posant un dernier regard sur le village, j’ai pris le chemin. Avec mon sac à dos en guise de bagage et mes jambes, pour seules compagnes de marche.

Damien D.

 

Damien DUFOUR vous invite à découvrir son Chemin et son exposition photographique en ligne. De belles images et un beau récit que je vous recommande d’explorer.

Vous pouvez retrouver une sélection de photographies du récit en haute qualité, sur la page El Camino : l’exposition virtuelle. De même, il vous invite – pour accompagner la lecture de ce carnet de voyage – à télécharger gratuitement et légalement trois musiques que Damien DUFOUR a écrites dans le cadre de son projet musical et visuel Ending Satellites, en cliquant sur ce lien.

 

Partir en pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle – Faire son sac à dos

Partir en pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle – Faire son sac à dos

img_1714

J’ai souvent des questions concernant le choix du sac à dos, quoi mettre dans son sac à dos, quoi emporter vers Compostelle etc. Je vais donc faire un article au maximum détaillé, où je vais vraiment aborder l’aspect pratique et technique du sac à dos pour le Chemin de Compostelle.
Vous pouvez toute fois consulter l’article concernant le choix du sac à dos pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.
J’attire votre attention sur le choix de votre itinéraire déjà ! Pour avoir cheminé sur le chemin le plus fréquenté celui du Puy-en-Velay (qui est classé « GR65 ») mais aussi sur le Chemin de Cluny ou alors sur le Chemin d’Alsace, le matériel que j’ai emporté était à chaque fois différent. Pour faire court, sur les chemins moins fréquentés, comme celui de Cluny ou d’Alsace, j’avais plus de matériel et donc un sac à dos beaucoup plus lourd ! Mais il était presque obligatoire d’être en autonomie : peu de logement, ou logement couteux et devoir être d’avantage autonome en terme de victuailles !
Mais prenons le chemin le plus fréquenté, celui du Puy-en-Velay : le chemin royal vers Saint-Jacques-de-Compostelle ! Vous pouvez laisser votre craintes de manquer chez vous, car sur ce Chemin on ne manque de rien : logement, nourriture etc !

Concernant mon sac à dos, je vous ai déjà parlé de mon choix. Je fonctionne avec des sacs étanches de plusieurs volumes et de couleurs différentes, cela me permets de ranger mon sac facilement et d’éviter de perdre du temps le soir (surtout si vous arrivez tard, cela évite de déranger les gens qui parfois se reposent déjà !)
Pour les sacs étanches (Vous en trouverez des très abordable en suivant ce lien) j’ai trois volumes :
Le rouge, petit volume, pour mes affaires de toilettes (que j’emmène facilement dans la douche et qui donc ne craint pas img_1070l’eau !). Dedans j’y mets le strict minimum, c’est-à-dire : Brosse à dents de poche, dentifrice (éviter le tube neuf c’est quelques grammes en moins !), de l’huile d’arnica (l’un de mes remède anti-tendinite), des cachets de paracétamol, du PQ (une fin de rouleau suffit !), une serviette micro fibre qui fait aussi gant de toilette, et un savon de Marseille (pour la douche et la lessive), je prends spécialement ce modèle quand je pars en randonnée ou en pèlerinage. Le tout tient donc dans un petit sac étanche de deux litres.
Le bleu, un grand volume, pour y mettre mes vêtements. J’emporte là aussi le minimum, qui est, pour moi : deux short (un dans le sac et un sur moi), deux t-shirt en coton (un dans le sac et un sur moi), deux caleçon (un dans le sac et un sur moi), deux paires de chaussettes (un dans le sac et un sur moi), un mouchoir en tissu (c’est personnel mais je préfère aux mouchoirs en img_1064papier), une polaire légère et un sous pull de l’armée léger et un bon intermédiaire avec la polaire que je garde elle pour le soir, toute propre !). Tout cela tient dans un sac.
Le troisième, le sac vert, pour l’aspect repas ! J’y mets dedans la victuaille pour le repas du midi, du soir et du petit déjeuner. J’ai choisi de dépenser le moins possible donc je fais mes courses et les porte…sur le chemin du Puy-en-Velay il est simple de s’approvisionner souvent. Ceci dit, j’ai des dosettes de café et de sucre pour les matins. En prime j’ai toujours mon mini réchaud de chez Primus (modèle Primus Express), très léger, et ma tasse ultra légère. Ceci n’est pas une obligation, mais j’avoue qu’en Espagne cela m’a servi beaucoup plus qu’en France ! (parfois la cuisine est petite en Espagne et donc…beaucoup d’attente pour cuisiner alors hop je sortais mon réchaud !)
Je rajoute ensuite à ces trois différents sac, mon duvet, le plus img_1072léger possible, comme par exemple ce modèle (abordable et parfait pour le Chemin du Puy-en-Velay) : Duvet Rubility à moins de 30€ , ainsi qu’un drap de soie pratique surtout en Espagne, ou l’été en France.
Ensuite dans mon sac à dos, j’ai ma veste de pluie, ultra légère en « gore tex », des guêtres très pratique pour éviter d’être mouillé dans les chaussures ! Et évidemment un sur sac étanche, pour moi le modèle que j’avais à l’armée, mais il y en a des pas cher du tout ici ainsi qu’une pèlerine (capte de pluie) très légère (ce modèle est vraiment bien). Je ne néglige pas les affaires de pluie, car en Mai 2013 j’ai eu presque vingt jours de pluie, de neige et de grêle ! J’étais heureux de les avoir !img_1074
Dans une poche de mon sac à dos, j’ai quelques petites bricoles qui me servent de temps en temps : une petite lampe frontale (ce modèle est extra et léger), le célèbre Miam-miam Dodo ou le guide le Rother (Voir mon article sur les guides). J’ai aussi mon smartphone qui me permet de prendre de belles photos et de pouvoir communiquer en cas de besoin. J’ai toujours un couteau avec moi et bien entendu ma gourde d’eau (que je remplis dès que je trouve un point d’eau)

Évidemment tout cela est assez personnel mais, pour faire beaucoup de randonnée, c’est un schéma assez classique. Après, à chacun de jauger ses besoins et ses craintes et de mettre dans son sac à dos les choses qu’il pense avoir besoin. (Et à savoir que la poste vous permet d’expédier chez vous du matériel qui ne

vous sert pas !). L’important c’est que votre sac ne dépasse pas, si possible, dix pour cent de votre poids…c’est l’idéale !
Comme toujours, j’essaye de répondre à vos questions, alors vous pouvez me contacter via cette page, vous pouvez aussi poser vos questions en commentaires. Et si vous désirez partager votre expérience, je me ferais un plaisir de publier sur mon site, votre article ! Il vous suffit de me contacter.

Fin de l’année de la Miséricorde: mais elle ne s’arrête pas !

Je vous partage ce très belle hymne, à vous, les pèlerins du monde entier, qui avait parcouru cette année, un chemin de pèlerinage, des plus grands au plus petits. L’année de la Miséricorde s’achève mais la Miséricorde de Dieu ne s’achève pas pour autant !

Sur le Chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Aveyron

Sur le Chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Aveyron from cc.estaing on Vimeo.

Compostelle, le chemin de la vie – Le DVD – Freddy Mouchard

Le réalisateur Freddy Mouchard a suivi pendant 3 ans le parcours de plusieurs pèlerins qui se rendent à Saint -Jacques de Compostelle.
Aucun chemin n’est identique. Quelque soit leur âge, leur situation sociale, leurs croyances religieuses chacun d’entre eux est amené à dépasser ses limites et se confronter à sa véritable nature.
Les épreuves sont autant intérieures que physiques.

Pour Noël, voici une belle idée de cadeau pour vos proches et même pour vous même ! Pour le commander, cela se passe sur internet: commander le DVD – Compostelle, le chemin de la vie (21€)

 

Non à la fermeture des hébergements chrétiens (Donativo) sur le Chemin de Saint Jacques !

La gratuité sera-t-elle hors-la-loi en France ?

Après l’interdiction de l’hébergement en « Donativo » à Saint-Privat d’Allier, que nous avions évoquée ici, voici une nouvelle offensive contre le gîte d’Espeyrac (Aveyron).
Les accueils chrétiens du Chemin sont de plus en plus menacés par des marchands résolus à en découdre avec ce qu’ils considèrent comme de la « concurrence déloyale ». Le principe du « Donativo » consiste à laisser une libre participation à la personne qui vous a hébergé.
D’où cette lettre de protestation au procureur de la République de Rodez, à signer tous sans tarder!
Signez ici la pétition
Monsieur le procureur,
Nous, les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle avons appris sur le chemin que les gîtes ou accueils chrétiens qui font l’hébergement avec « libre participation aux frais » dit « donativo » sont la cible des gîtes « commerciaux » qui souhaitent leur fermeture sous prétexte qu’ils leur feraient une concurrence déloyale. Nous avons vu ou appris que le gîte ou accueil du Soulié sur la commune d’Espeyrac était sous le coup d’une enquête diligentée par vos soins et réalisée par la gendarmerie.
Nous aimerions vous faire remarquer les éléments suivants:
Nous souhaiterions, nous les pèlerins, que notre liberté fondamentale de pouvoir choisir soit respectée et nous souhaitons pouvoir avoir la liberté du choix de notre hébergement.
Nous souhaitons pouvoir aller où bon nous semble et nous affectionnons plus particulièrement les structures où on donne ce que l’on veut, ou ce que l’on peut(!) même si le confort est sans doute moindre que dans d’autres gîtes ou hôtels.
Nous souhaitons pouvoir nous arrêter dans des gîtes ou haltes chrétiens si cela nous plait.
De plus, aucune loi n’interdit, à ce jour, d’accueillir à sa table des amis d’un soir.
Ces haltes sont là pour rendre un service aux pèlerins et particulièrement les plus démunis.
Enfin, le même genre d’établissement qui se situait à Saint Privat d’Allier vient d’être totalement blanchi par la justice suite à une plainte du même genre que celle en cours. (relaxe totale selon le jugement rendu par le Tribunal Correctionnel du Puy en Velay le 7 juin 2016)
Enfin, aucune publicité n’est faite et c’est juste le « bouches à oreilles » qui fonctionne.
Pour toutes ces raisons, nous vous supplions, monsieur le procureur, de bien vouloir classer cette plainte sans suite.

Dans l’espoir d’avoir été entendu, nous vous prions d’agréer, monsieur le procureur, nos sentiments respectueux

Signé: les pèlerins et amis du chemin de Saint Jacques de Compostelle

Chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans le Minervois

Reconnaissance du chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans le Minervois entre Capestang et Pouzols-Minervois. Randonnée organisée le 19 mars 2016, par l’association Camins, suite à la sortie du guide Lepère.

Obsession de la discrimination sur le Chemin de Compostelle

Ce petit article sera un vrai coup de gueule contre une tentative gere-par-les-amis-de-la-voie-darles-ce-gite-accueille-les-pelerins-de-saint-jacquesd’attaque du chemin de Compostelle venant d’un homme en mal d’existence. Je vois hier sur l’internet et via divers sites, qu’un homme, refoulé d’un gite pour pèlerins, s’en crie haut et fort à la « discrimination » (terme un peu fours-y-tout !)

On pouvait lire: « Un randonneur n’a pas été accepté au gîte du Bastet à Oloron, sans le passeport du pèlerin. Il a écrit au Défenseur des droits pour se plaindre de discrimination en raison de son absence de conviction religieuse. Il se dit athée »

Je souhaitais juste dire à ce « grand » monsieur, que posséder la crédencial n’est en aucun cas soumis à un test religieux, ni à la présentation du livret de famille catholique ! Il suffit de la demander, gratuitement la plus part du temps, aux associations jacquaires (liées aux fédérations de randonnées des régions la plupart du temps), aux églises etc. Elle donne accès à des gîtes et accueils réservés aux Pèlerins du Chemin de Compostelle. Tout comme il est conseillé d’avoir sa carte de membre des « amis de la nature » pour réserver une nuit dans leur chalet/camping, tout comme il faut être membre du club Vosgiens pour utiliser les refuges, tout comme il faut adhérer à l’association des Auberges de Jeunesse (et il n’y a pas de limite d’âge !) pour profiter d’une nuit dans leurs auberges (pourtant financer par l’état !).

Ce monsieur à sans doute voulu « péter plus haut que son nez » comme on le dit chez moi, en campagne. Il voulait sa minute « internet », il l’a donc eu. Mais à quel prix ? Il se ridiculise lui même dans ces propos (et convictions politiques), prouvant sa méconnaissance du Chemin et plus encore: de la randonnée ! Certains disent qu’il fait honte aux randonneurs, moi je dis que non, car aucun randonneur ne serait aussi simpliste pour oser penser ce qu’il pense et écrit.

Le plus drôle c’est qu’il se dit « athée » (Doctrine qui nie l’existence de Dieu), il nie donc l’existence de Dieu: il est donc raciste (Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes – Larousse) envers les Catholiques si je suis son raisonnement ? On n’en finit pas !

Je tenais tout de même à rappeler à ce monsieur que le Chemin de Compostelle est, depuis des siècles, un chemin de pèlerinage Catholique, que cela lui plaise ou non d’ailleurs.

Compostelle: et Rocamadour ?!

« Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer dans ta maison »

Luc 19,5

 

En 1166, le corps parfaitement conservé d’un ermite est découvert au Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour, la tradition l’appellera Saint Amadour, ou même Zachée. 850 ans après, venez marcher, prier Saint Amadour et Notre-Dame de Rocamadour, mère de miséricorde.

Pour en savoir plus: www.rocamadour.eu