L’Hospitalité désormais interdite sur les Chemins de Compostelle ?

L’Hospitalité désormais interdite sur les Chemins de Compostelle ?

C’est l’histoire de trois anciens pèlerins qui avaient décidé de se consacrer à cette belle tradition qu’est l’Hospitalité au profit des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle dans leur maison située à l’entrée de Saint-Privat d’Allier, première étape vers Compostelle, après Le Puy :

« Nous étions avant tout une famille qui recevions dans notre maison les pèlerins à pieds qui marchent vers Saint-Jacques de Compostelle. Nous recevions des amis et non des clients, aussi nous ne parlions jamais de tarif, de prix minimum ou conseillé ; une boîte laissée à disposition permettait de laisser un don pour ceux qui le souhaitait »

Et voilà que tout d’un coup, les jalouseries et les tracasserie de la « concurrence » ont poussé la Communauté d’Agglomération du Puy en Velay, dont fait partie le village de Saint-Privat d’Allier, de leur interdire de continuer cette œuvre bénévole :

« A la demande contraignante de la Communauté d’Agglomération du Puy en Velay dont fait partie le village de Saint-Privat d’Allier et devant l’impossibilité de faire valoir notre bon droit, nous décidons de fermer définitivement notre porte à l’accueil bénévole des pèlerins de Saint-Jacques, nos frères et sœurs en Christ.

A Saint-Privat, personne ne souhaite vraiment voir perdurer un accueil non commercial ; chacun pourra donc dorénavant mesurer ce qu’une telle décision représente pour l’Esprit du Chemin et comprendra combien cette première étape de marchandisation du Chemin laisse augurer de difficultés à l’avenir pour tous ceux qui croient encore à l’existence d’une humanité dans notre pays.

Bon chemin quand même à tous. Nous arrêtons la tête haute en ayant, au vu des centaines de témoignages reçus ces derniers jours, le sentiment d’avoir accompli au long de ces dix années d’accueil, ce pourquoi nous avions été placé là. »

Vous pouvez leur apporter votre soutien sur cette page.

Quand à la Communauté d’Agglomération du Puy en Velay, elle est dirigée par Michel Joubert (NC), réélu en 2014 et dont la candidature avait été proposée et soutenue par Laurent Wauquiez (LR ex-UMP), maire du Puy- en-Velay. Vous pouvez demander des explications au maire de Saint-Privat d’Allier (ici) ou aux adresses suivantes : contact@agglo-lepuyenvelay.fr ou laurent@wauquiez.net

Source de cet article: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/06/lhospitalit%C3%A9-d%C3%A9sormais-interdite-sur-les-chemins-de-compostelle-.html

3 commentaires

  1. Husset dit :

    Je trouve cela lamentable. J’ai fait 7 fois le pèlerinage de Compostelle tous les ans depuis 2005 et j’ai bien remarqué ce phénomène. Maintenant tout est business. Il n’ a plus du tout esprit de pèlerinage et c’est bien dommage. Par contre j’ y ai fait des rencontres formidables et je ne garde que les bons moments dans ma tête. Cette année j’ai donc abandonné Compostelle pour faire le tour de France à pied pour une association LMPetitsPas qui aide 3 petits enfants IMC où j’ai rencontré des gens formidables qui m’ ont hébergée et offert à dîner. Heureusement qu’il y a encore des gens comme cela et je les remercie pour leur générosité. Mais j’ai fait aussi la rencontre d’un prêtre qui, quand je lui ai demandé de dormir par terre dans le presbytère, m’ a répondu : madame, on n’ est pas tenu d’ héberger des SDF gratuitement!… Où va t on? Je vous laisse seul juge mais par pitié laissez les gens pratiquer la générosité et vivre leur vie de chrétien. Merci beaucoup. Marie-José fidèle de Compostelle.

  2. YVES07170 dit :

    Je suis un auvergnat dressé par deux ardéchois. 1ère question combien ça coûte, 2ème qu’est ce que ça va me coûter. 3ème question, qu’est ce que ça rapporte.

    • Bonjour, je ne sais pas si votre question concerne l’article ou bien le « coût du chemin ». Si cela concerne le Chemin, et bien j’ai publié un article dans ce sens, que l’on trouve ici: http://marcher-vers-compostelle.com/2014/05/le-cout-du-chemin-vers-compostelle/

      Si cela concerne le Donativo, le fait d’héberger des Pèlerins en échange d’un don monétaire ou immatériel même rapporte une chose: le bien être. C’est le partage, l’envie d’aider ceux qui en ont besoin pour avancer un peu plus loin. Sans les Donativos, je n’aurais pas vécu le Chemin de la même façon, je n’aurais peut être pas pu allé jusqu’à Fisterra, peut être pas pu rencontrer les même personnes.

      A bientôt sur le site !
      Vincent

Laisser un commentaire