Comment éviter/soigner une tendinite sur le Chemin de Compostelle (2/2)

La tendinite est l’une des plus grandes peurs sur le Chemin de Compostelle. Chacun, durant son chemin, aura connu ou enduré cette douleur, ce calvaire, qu’est la tendinite.

Quelques remèdes pour soulager existent, chimiques ou naturels, mais n’oublions pas que le meilleur moyen de ne pas trainer une tendinite c’est avant tout de l’éviter par quelques pratiques, assez simples.

Cet article se divisera en deux:

Comment soigner une tendinite – sur le chemin de Compostelle:

 

Vous avez une douleur qui apparait sur le Chemin de Compostelle…sans doute une tendinite. Que faire si vous n’avez pas pu l’éviter ? Voici quelques conseils pour soigner, ou plutôt soulager, une tendinite douloureuse et peut être vous donner le souffle nécessaire pour continuer votre Chemin de Compostelle.

Première étape: Combattre l’inflammation

Pour cela plusieurs moyens chimiques ou naturels. Pour la partie chimique, je laisse cela aux « médecins », moi je préfères les plantes et les solutions naturelles efficaces.

Du froid, beaucoup de froid. De la glace, pas en contact direct bien sur, pour diminuer l’inflammation, voir même faire disparaitre la douleur. Sur le Chemin de Compostelle, en France ou en Espagne, les bars seront vos fournisseurs de glace, et je pense qu’aucun ne vous le refusera, il suffit de demander ! Dans un bar où j’avais demandé de la glace, le patron est venu me voir deux fois pour me changer la glace…

Pour ce premier remède naturel contre la tendinite, mettez de la glace sur le tendon. La glace diminue l’inflammation en diminuant le flux sanguin vers la zone souffrante.

Il existe des crèmes/gels qui « refroidissent, des patchs aussi, disponibles en pharmacie mais avec un coût. Ne pas hésiter à demander.

Deuxième étape: Éradiquer l’inflammation

Certains diront qu’on ne peut pas l’éradiquer, disons que c’est pour imager alors. Car une tendinite ne disparait jamais vraiment, pour preuve, j’en traine toujours une depuis 2012.

Mais, sur le Chemin de Compostelle, il faut tout faire pour l’éradiquer quand même !

Quelques solutions pour cela:

Le cataplasme d’argile verte:

Utilisée depuis toujours, l’argile verte peut soulager une tendinite. Se soigner avec des cataplasmes d’argile verte peut être une solution maisargile verte compostelle n’oublions pas que le repos est aussi très important. Vous pouvez rajouter des feuilles de consoude (plante) qui à la propriété de « souder » (« qu’on soude »).

Tisanes contre la tendinite:
Utilisez les vertus de la reine-des-prés, le cassis et le frêne pour lutter contre la douleur liée à la tendinite, ces 3 plantes, sont des anti-inflammatoire puissants :
– Boire 2 fois par jour 30 g de plantes dans 1 litre d’eau bouillante.
Avec les huiles essentielles:
Très efficaces en effet, les huiles essentielles peuvent apporter un “plus” non négligeable dans le traitement de la tendinite, surtout si elles sont associées aux traitements précédents.
– Utiliser la Gaulthérie couchée elle soignera la tendinite en 3 semaine, l’utiliser en friction locale, sous un cataplasme d’argile verte à garder toute la nuit pour relancer la microcirculation.
Associée au Laurier noble en cas de rougeur et chaleur.
Associée à l’hélichryse italienne en cas de traumatisme musculaire ou hématome.
L’homéopathie:

Comme chaque individu ne présente pas exactement les mêmes symptômes lorsqu’il souffre d’une tendinite, le traitement homéopathique doit être adapté à chaque cas. Par exemple, si les tendons sont contractés et douloureux, du Causticum 7 CH sera prescrit; pour éliminer une sensation de raideur, l’homéopathe suggérera plutôt du Rhus Toxicondendron 5 CH. Si la douleur est associée à la modification de position d’un membre, la prescription homéopathique inclura sûrement du Ruta Graveolens 5 CH. Ce produit est également utile dans le cas d’une tendinite due à une entorse.

Homéopathie pour CompostelleLe traitement peut également varier selon la zone du corps qui est touché. Par exemple, du Ledum Palustre 5 CH conviendra à une tendinite située au niveau de la cheville, alors qu’une tendinite au coude réagira mieux à du Kali Bichromicum 5 CH accompagné de Symphytum 5 CH.  Lorsque la lésion affecte plutôt le genou, le poignet ou l’épaule, l’Ammonium Muriaticum 5 CH sera plus approprié. Si la zone douloureuse présente de l’œdème, l’homéopathe recommandera de l’Hedoema Pulegioides 5 CH.

En général, les sensations de raideur sont soulagées avec du Guaiacum. Lorsque pris au début, l’Arnica Montana contribuera à faire diminuer la douleur et l’inflammation. Si la tendinite est survenue après un effort brusque, le Rhus Toxidendron sera conseillé. Quand une personne souffre de contracture musculaire, il lui sera prescrit deux granules de Magnesia Phosphorica 15 CH et de Chamomilla 15 CH, à toutes les heures. Causticum 5 CH

fleurs d'arnica

Fleurs d’arnica

permet également de soulager la raideur.

L’Arnica:
Ne pas oublier que l’ARNICA est le remède par excellence de ce genre de traumatismes. On utilisera la Teinture mère à raison de 5 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau.Vous pouvez aussi l’acheter sous forme d’huile de massage à appliquer localement tout en massant.
Attention : On peut s'automédiquer uniquement quand la tendinite est connue,
et d'intensité modérée. 
 Même dans ce cas, si l'amélioration tarde à venir au bout de quelques jours,
il faut consulter un médecin. 
 - Si la douleur s'accompagne de difficulté à bouger l'articulation, 
 - si la tendinite survient après la prise d'un nouveau médicament, 
 - et si la douleur est très vive, il faut impérativement consulter un médecin. 
 Attention ! Les exemples de traitement sont proposés pour parfaire votre culture générale
et votre connaissance des thérapeutiques naturelles. Ces exemples ne constituent en aucune
manière un traitement à part entière. Dans tous les cas parlez de votre problème de santé à
votre médecin ou à votre pharmacien. 

 

A voir aussi:

Comment éviter/soigner une tendinite sur le Chemin de Compostelle (1/2)

4 commentaires

    • J F F dit :

      Bravo Vincent pour cet article ! On essaie d’avancer sur l’échange des liens ? J F F Compostelle

      • Je peux insérer une rubrique « liens » aussi sur ma pages d’accueil, peut être avec les sites avec qui j’effectue une échange réciproque. Cela sera dans la colonne de droite, en dessous de la rubrique: « étiquettes » 🙂

  1. Céline dit :

    Super article ! Je n’ai jamais eu de tendinite sur le chemin mais je me suis astreint à quelques exercices qui sont indispensables pour ne pas en avoir.
    – Boire ! (et pas que de l’eau…) Avant le première jour, on peut déjà boire ! et durant les journées de marche, ne pas hésitez à boire presque 3L par jour, voir d’avantage s’il fait chaud. et la petite astuce qui est pourtant vraie : boire une bière à l’arrivée. Il faut savoir qu’il ne faut pas boire de vin, ni café si on a une tendinite. En Espagne, on peut prendre une boisson nommée « Aquarius », pleine de sels minéraux.
    – Autre astuce qui m’a surement bien aidé : l’arnica montana en granule. 5 granules 4x par jours. (on peut commencer la veille du départ). J’ai baissé les doses après quelques semaines.
    – Enfin, indispensable : les étirements (mais qui ne serviront à rien, si on a pas assez bu). à faire à la pause déjeuner et à l’arrivée. ça prend 5 minutes, et ça empêche les tendinites et les courbatures.
    Merci pour tes articles, bonne continuation

Laisser un commentaire