Mon Chemin de Compostelle – 2012 – « Dernier jour sur le Chemin »

En 2012, je partais pour mon premier Chemin vers Compostelle. A mon retour, j’avais écris un cours recueil pour l’offrir à mes parents, quelques très bons amis et à ma grand mère. Peut être pour qu’ils comprennent un peu ce Chemin, pourquoi j’avais tout quitté pour celui-ci.
Ce texte je vous en dévoile quelques parties pendant le mois de Janvier. Il n’a rien de prétentieux, juste des lignes écrites simplement. Bien entendu, le gros de ce recueil restera intime et donc réservé uniquement à ceux pour qui je l’ai écris.
Bonne lecture de ces modestes lignes.
Les quelques lignes précédentes:
2. Dernier jour sur le Chemin

Aujourd’hui nous allons sur Saint-Jean-Pieds-De-Port ! Avec Per, le frisson du départ puis l’impatience, impatience de passer cette porte qui vous fait entrer dans Saint-Jean-Pieds-De-Port ! L’on marche d’un bon pas, l’on

Entrée de Saint-jean-pieds-de-port

Entrée de Saint-jean-pieds-de-port

voit toujours les Pyrénées qui se rapprochent, en fait nous sommes presque à leurs pieds ! Puis vint le moment tant attendu : nous sommes devant la porte de Saint-Jean-Pieds-De-Port ! C’est de la joie qui nous fait arriver, on sourit, on crie, on se serre dans les bras ! Mais là, on ne traverse pas cette porte. Étrangement on attend, on pense. Oui on pense à toutes celles et ceux que l’on a croisés sur ce Chemin, on pense à ceux qui méritaient de continuer et d’arriver ici, avec nous ! On pense à Violaine, à Dorothée, je pense à Jean-Claude, à Julie et à Stéphane bien sûr ! Un moment inoubliable et qui ne peut s’expliquer réellement. Cette porte, elle marque une étape importante, cette porte ce n’est rien qu’une porte mais c’est un nouveau Chemin, on le sait ! On fait le point dans notre tête, on pense à la personne qu’on était lors de notre départ, et on pense

Accueil à Saint-jean-pieds-de-port

Accueil à Saint-jean-pieds-de-port

à celle que l’on est aujourd’hui avant de passer cette porte ! Puis on se lance, on la passe ! Au milieu de centaines de touristes, on crie, on saute de joie ! Nous sommes heureux, heureux d’avoir marché trente et un jour ensemble, partageant des joies, des peines, des douleurs, des repas, des nuits bref la vie ! Merci, merci de m’avoir permis d’arriver jusqu’ici ! Puis on est rejoint par Alice et on retrouve sur place Marie et Vincent et puis Mogen aussi ! Le soir, on décide de tous aller manger dans un petit restaurant, fêter cette aventure ! C’est en cette soirée que, malgré un bonheur immense, je décide de mettre fin à mon

Restaurant à Saint-jean-pieds-de-port

Restaurant à Saint-jean-pieds-de-port

aventure pour rejoindre les gens que j’aime. Des larmes, des larmes ; oui des larmes ! Car oui j’arrête mais dans le fond je sais que cet arrêt n’est pas ma décision, je sais que j’arrête pour quelqu’un et non pas pour moi. Vincent le Québécois est là pour me soutenir, et je lui confie quelque chose d’important : une petite pierre. Ce petit caillou que j’ai emmené depuis chez moi, ce « poids » que je devais lancer à Fisterra, le bout de la terre ! Je lui confie car je sais qu’il l’emportera au bout pour moi […]

Laisser un commentaire