Chemin de Compostelle en Alsace: Dimanche 24 Avril: de Dusembach à Gueberschwihr (couvent Saint Marc) – 32 km (téléportation)

Chemin de Compostelle en Alsace: Dimanche 24 Avril: de Dusembach à Gueberschwihr (couvent Saint Marc) – 32 km (téléportation)
Aujourd’hui était un jour un peu spécial. Cest dimanche et j’ai décidé de ne pas trop forcer aujourdhui. Plus de trente kilomètres étaient prévus pour rejoindre Gueberschwihr et le couvent Saint-Marc, bien trop ! En prenant en compte le fait que je souhaitais assister à la Messe, c’était donc impossible. 

Tina, la pèlerine allemande rencontré la veille, avait un peu le même programme que moi. Avec chance, notre hôte nous propose de nous déposer à mi chemin pour nous épargner quelques kilomètres. C’est avec joie que nous acceptons. Dire qu’il y a quatre ans, sur le Chemin du Puy en Velay, jamais je n’aurais accepté de faire un bout de chemin en voiture. Pourtant, là, c’était un plaisir. Je ne me presse pas par le temps ou par impératif d’atteindre un objectif, c’est juste un plaisir d’écouter son corps qui dit stop et qui demande du repos. En effet, le genou gauche fait vraiment défaut. Il ne me reste plus que quelques jours de marche alors autant être en forme et profiter de ces jours pour conclure un chemin, tant extérieur qu’intérieur.

Après un bon petit déjeuner, nous avons participé aux laudes, en étant actif. Car nous ne sommes que quatre et c’est donc à quatre que les lectures se feront. Un vrai bonheur encore une fois.

Puis ange gardien nous emmène, Tina et moi. A ce moment là, l’idée d’assister à la messe est loin, car la messe de Kaysersberg est exceptionnellement annulée et dans mon esprit, à Turckheim (là où nous serons déposés), il n’y en aura pas.

En arrivant, je file voir à l’église tout de même et, avec joie, la messe commence ! Comme quoi il n’y a pas de hasard ! En sortant de la messe, une dame remarque ma coquille sur mon sac et est heureuse de voir un pèlerin ce dimanche ! Et j’avoue que c’est un bonheur d’être la joie temporaire de quelqu’un !

Après la messe, un petit café, un petit gâteau et en avant, direction le Couvent Saint Marc. Une quinzaine de kilomètres, de montée…, mais le genou supporte et les sous bois sont magnifiques ! Encore une rencontre au détour du chemin, un couple alsacien, ayant déjà cheminé un peu sur le chemin d’Alsace, heureux de me voir, on échange quelques mots et j’apprends qu’ils repartent dans quelques jours ! Comme quoi, ce chemin peu fréquenté l’est quand même un peu ! J’avais lu qu’un peu plus de 200 pèlerins étaient recensés sur le chemin de Compostelle en Alsace. 

L’arrivée au couvent est impressionnante, au milieu de nul part, un couvent gigantesque ! Je crois même que c’est la première fois que j’en vois un si grand. C’est impressionnant !


A l’intérieur, on m’accueil avec un café et une part de gâteau ! Royal encore une fois !

 Je découvre ensuite ma chambre d’une nuit: grand luxe ! On commence à s’y habituer ! Ça change du Chemin du Puy en Velay, ou en Espagne sur le Camino, où les pèlerins sont entassés par manque de place, ici, et depuis le début, c’est chacun sa chambre ! Vraiment plaisant et reposant.


J’ai la joie de retrouver des amis et leur mini fils (1 mois !). Un bon moment de passer, ça fait chaud au cœur de pouvoir les voir un peu et de partager un moment. Et quoi de mieux que de voir la frimousse d’un tout petit bébé ! Même si finalement ce chemin est court et bien je ressens davantage ce besoin de voir des amis, à l’inverse, en 2013, c’est au bout d’un mois et demi que j’ai ressentis vraiment ce besoin. Étrange comme chaque chemin est si différent, mais c’est aussi l’état d’esprit et de cœur où l’on se trouve qui est lui aussi très différent.

Ce soir le repas est à 18h45, je retrouve Tina et un couple de Strasbourgeois en retraite ici quelques jours. J’avoue que j’ai termine tout les plats ! Mais j’avais tellement faim ! De sauter le repas de midi ne me va pas !

Une belle nuit s’annonce !

2 commentaires

  1. Estable Lily dit :

    Le couvent st Marc….que de souvenirs. Je suis nativement la ferme du Langenberg , et c’est au couvent qu’on allait à la messe.
    Bonne route

Laisser un commentaire