Archive pour Donativo

Le temps de Compostelle – Par l’Hospitalité Saint-Jacques d’Estaing

Non à la fermeture des hébergements chrétiens (Donativo) sur le Chemin de Saint Jacques !

La gratuité sera-t-elle hors-la-loi en France ?

Après l’interdiction de l’hébergement en « Donativo » à Saint-Privat d’Allier, que nous avions évoquée ici, voici une nouvelle offensive contre le gîte d’Espeyrac (Aveyron).
Les accueils chrétiens du Chemin sont de plus en plus menacés par des marchands résolus à en découdre avec ce qu’ils considèrent comme de la « concurrence déloyale ». Le principe du « Donativo » consiste à laisser une libre participation à la personne qui vous a hébergé.
D’où cette lettre de protestation au procureur de la République de Rodez, à signer tous sans tarder!
Signez ici la pétition
Monsieur le procureur,
Nous, les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle avons appris sur le chemin que les gîtes ou accueils chrétiens qui font l’hébergement avec « libre participation aux frais » dit « donativo » sont la cible des gîtes « commerciaux » qui souhaitent leur fermeture sous prétexte qu’ils leur feraient une concurrence déloyale. Nous avons vu ou appris que le gîte ou accueil du Soulié sur la commune d’Espeyrac était sous le coup d’une enquête diligentée par vos soins et réalisée par la gendarmerie.
Nous aimerions vous faire remarquer les éléments suivants:
Nous souhaiterions, nous les pèlerins, que notre liberté fondamentale de pouvoir choisir soit respectée et nous souhaitons pouvoir avoir la liberté du choix de notre hébergement.
Nous souhaitons pouvoir aller où bon nous semble et nous affectionnons plus particulièrement les structures où on donne ce que l’on veut, ou ce que l’on peut(!) même si le confort est sans doute moindre que dans d’autres gîtes ou hôtels.
Nous souhaitons pouvoir nous arrêter dans des gîtes ou haltes chrétiens si cela nous plait.
De plus, aucune loi n’interdit, à ce jour, d’accueillir à sa table des amis d’un soir.
Ces haltes sont là pour rendre un service aux pèlerins et particulièrement les plus démunis.
Enfin, le même genre d’établissement qui se situait à Saint Privat d’Allier vient d’être totalement blanchi par la justice suite à une plainte du même genre que celle en cours. (relaxe totale selon le jugement rendu par le Tribunal Correctionnel du Puy en Velay le 7 juin 2016)
Enfin, aucune publicité n’est faite et c’est juste le « bouches à oreilles » qui fonctionne.
Pour toutes ces raisons, nous vous supplions, monsieur le procureur, de bien vouloir classer cette plainte sans suite.

Dans l’espoir d’avoir été entendu, nous vous prions d’agréer, monsieur le procureur, nos sentiments respectueux

Signé: les pèlerins et amis du chemin de Saint Jacques de Compostelle

Chemin de Compostelle en Alsace: Samedi 23 Avril: de Bernardvillé à Dusembach – 30km (détour)

Chemin de Compostelle en Alsace:samedi 23 Avril: de Bernardvillé à Dusembach – 30km (détour)
Réveil avec le chant des oiseaux, le seul moyen de connaître l’heure à prix imagine d’ailleurs, car ils chantent, en ce moment, aux alentours de 6h. Et la, bonheur ! La pluie n’est pas encore arrivée ! Une joie de replier la tente, presque sèche ! Et, en remballant les affaires, les premières gouttes arrivent ! Comme quoi, il n’y a pas de hasard ! Du coup je prends la route, sans rien dans le ventre car je sais que je trouverais bien en chemin de quoi me rassasier !
Avant que la pluie ne mouille trop, je profite d’un tabac/supérette qui propose des cafés et en prend un grand avec un sandwich (bon j’avais déjà pris une tartelette aux amandes un peu plus tôt j’avoue !). Une dame très gentille, qui me laisse charger un peu mon téléphone.  

Quelques heures plus tard, et après un grand détour à cause d’une erreur ou du balisage fouillis, j’arrive enfin à Kintzheim. Les genoux ne va pas bien, je suis trempé de chez trempé, bref le moral tombe vraiment au plus bas ! Je regarde pour prendre un bus jusqu’à Ribeauvillé, mais aucun bus ne passent le samedi ! Découragement total là je l’avoue ! Et puis je me dis qu’il est midi, que le repas portera conseil ! Des gens très serviable et c’est avec plaisir qu’on me charge mon téléphone et qu’on me sert un repas super copieux ! Le serveur me dis que je suis le quatrième pèlerin en trois mois qu’il voit s’arrêter ici et du coup on parle rapidement du chemin car ça l’intrigue un peu !
Après le repas, le moral remonte même si la douleur est bien présente mais j’ai de la batterie alors je profite de quelques sms qui remontent le moral, branche la musique, enfile des affaire propres et trace la route via la départementale pour éviter certaines montée du tracé ! Deux heures plus tard, Ribeauvillé m’accueil ! Cette ville où j’étais passé en 2012 avec Johan et Marion, j’aperçois ces châteaux où nous avions campé ! 

  
Mais Ribeauvillé n’est pas ma destination. Un petit tour à l’église vraiment magnifique et je repars direction l’ermitage de Notre Dame de Dusenbach à environ 2,5km de Ribeauvillé.
Après un chemin de croix en montée, j’arrive à cette ermitage que j’avais aussi vu en 2012 ! Que de « hasard » !

  
 C’est la fin d’un mariage et le petit ermitage grouille de monde ! De quoi ai je l’air moi tout trempé et sale ? C’est sans doute pour cela que l’on ne me propose pas de venir au repas du soir ! (Blague)
J’avais téléphoné pour prévenir de ma présence ce soir et on m’accueille avec un si grand sourire que cela fait oublier toute la journée ! 

  

Que de luxe encore ce soir, une chambre privée, une belle cuisine, une douche gigantesque, du chauffage, de la soupe chaude, de la charcuterie, du fromage, du pain ! Royal ! Et en prime: de l’argile pour mon genou ! Mieux qu’un hôtel !

Je rencontre mon deuxième pèlerin aussi ! Enfin pèlerine plutôt ! Une allemande, sur le chemin pour quelques jours. Demain nous allons au même endroit et donc nous risquons de marcher ensemble pour sur !
Mais d’ici là, je vais profiter d’une belle nuit réparatrice !

Chemin de Compostelle en Alsace: Vendredi 22 Avril: de Rosheim à Bernardvillé – 26km

Chemin de Compostelle en Alsace: Vendredi 22 Avril: de Rosheim à Bernardvillé – 26km

Ce matin, réveil 6h30, un brin de toilette puis direction les laudes. Un temps apprécie, savoir justement prendre du temps, oublier certaines choses qui nous semblaient prioritaire. S’en suis un petit déjeuner, tout ce qu’il faut encore une fois !

  
Je prends le chemin vers le Mont Saint Odile ce jour ! Mais ce n’est pas la destination finale ! Il me tardais cependant d’y arriver je dois l’avouer. Bonne grosse montée que des pèlerins empruntent chaque année, que cela soit ceux du chemin de Compostelle ou ceux qui chemine uniquement vers le mont Saint Odile d’ailleurs.

Puis, après une bonne heure, c’est l’arrivée ! Merveilleux, c’est vraiment merveilleux d’y arriver, sac au dos, avec si peu de monde. Quelques instants à compté mêler le paysage couvert et il est déjà 11h, l’heure de la Messe.

Quelle belle messe d’ailleurs !

  
Léger repas tiré du sac et je file en direction de mon but du jour: Bernadvillé. Pourquoi là bas ? Parce qu’il y a l’Abbaye de Baumgarten qui accueille les pèlerins de Compostelle. Mais pas de chance, j’arrive à 16h30 et ce n’est malheureusement pas possible d’y dormir.

Mais j’ai un point d’eau, une belle vue, de l’herbe et une égalise, donc c’est camping ! Mais le temps menacé et j’appréhende un peu la nuit enfin plutôt le réveil !

  
Pas de réseau et très peu de batterie, le téléphone restera éteint, voilà pourquoi l’article est publié avec du retard.

Après les vêpres auxquelles j’ai pu quand même participer, repas tiré du sac avec les restes des restes et le sandwich, qui était pour demain, y passe aussi finalement !

  
Demain est un autre jour, nous verrons bien !

Souvenir d’un soir…sur le Chemin de Compostelle

Cuisiner sur le Chemin

Doux souvenir de ce soir, en ce jour de Pâques, j’ai repensé à Antoine, et son accueil « Au Chalet du Bonheur ». Antoine s’est éteint en 2014 mais il reste présent dans le cœur de chaque pèlerin étant passé par chez lui. Il se faisait un plaisir de vous cuisiner un bon petit plat et/ou une monstrueuse salade sucrée/salée.

Dans un livre que j’ai beaucoup apprécié, de Gilles LARTIGOT (Eat), il y a cette petite citation qui ressort et colle parfaitement au Chemin et à l’accueil que j’ai reçu chez Antoine et plus généralement que j’ai toujours reçu dans les Donativos.

Antoine était plein d’amour et aimait chacun de ses pèlerins d’un soir…chaque accueillant bénévole aime son invité d’un soir, lorsqu’il arrive, s’est un inconnu, dès qu’il franchit la porte il devient un ami.

Envie d’aider un Donativo sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ?

Voici un message de Bernadette, concernant son appel lancé pour aider son Donativo.

>> Pour l’aider, rendez vous sur ce site: https://fr.ulule.com/poele-gite <<

Bonjour,je m’appelle Bernadette. En 2007 j’ai commencé le chemin de Compostelle, j’ai trouvé cette Aventure exceptionnelle. J’ai parcouru les 800 kms du Puy en Velay à Saint Jean Pieds de Port, puis parcouru la moitié du Chemin Espagnol, que j’ai hâte de terminer,dés que possible !  En 2014, j’ai donc décidé de quitter ma Sarthe natale pour acheter une maison sur ce Chemin de Compostelle. Me voilà donc arrivée à Saint Alban sur Limagnole, commune de 1500 habitants, au Nord Lozère, qui voit passer des dizaines de pèlerins chaque jour, principalement d’avril à octobre.

 

 

Saint Alban, vu du gite

J’ai choisi de partager ma propre maison avec ces marcheurs, j’essaie de les accueillir au mieux, afin qu’ils rechargent leur batterie avant de repartir au petit matin. Pour ma première saison, j’ai accueilli à l’été 2015, environ 300 pèlerins de nationalités et d’horizons très différents. Les soirées sont très riches et conviviales, je prépare les diners et les petits déjeuners, composés de produits maison, confiture, pain d’épices.. . Les jours de pluie, les pèlerins peuvent aussi s’arrêter pour se mettre à l’abri, ou prendre un café.

« Aux Amis dans le Chemin » se veut un lieu d’accueil où l’on se sente comme à la maison !

Soirées entre Bretons, sud Africaines, Brésiliens , Américains, Anglais !…

L’ambiance entre pèlerins est vraiment énorme, les au-revoirs parfois difficiles !

Quel plaisir de confectionner madeleines, confitures, petits plats maison !

 

Quelques travaux indispensables :

Depuis un an, mes fils, belles filles, famille et amis y ont déjà effectué pas mal de travaux. Au printemps, j’ai aussi fait refaire entièrement la toiture, investissement important mais indispensable.

Mes jeunes à  l’ouvrage…

 

Les travaux de toiture.

Mon projet ;

Ce gîte n’a aucun moyen de chauffage, cela devient très urgent. L’hiver dernier, il a fait jusqu’à 0 ° à l’intérieur. J’aimerais y installer un poêle à granulés mais je ne peux financer seule ce projet, ayant déjà financé les différents travaux. Ce poêle me permettrait d’accueillir aussi les pèlerins en automne et en hiver. Et l’été ils pourraient s’y réchauffer après parfois une journée de marche sous la pluie. Je consacre à cet accueil tout mon temps, toute mon énergie, et tout mon argent. Ce projet me tient vraiment à coeur !

L’installation du poêle, de la gaine dans le conduit ( de 16 mètres de haut ), plus accessoires, main d’oeuvre, s’élève à 6300 €. Un coup de pouce des internautes serait énorme !!

>> Pour l’aider, rendez vous sur ce site: https://fr.ulule.com/poele-gite <<