Archive pour Uncategorized

Chemin de Compostelle en Alsace: Mardi 19 Avril – de Walbourg à Brumath – 26 km

Chemin de Compostelle en Alsace: Mardi 19 Avril – de Walbourg à Brumath – 26 km
Réveil assez dur sous la tente. Aucune notion de l’heure, mais il fait encore nuit. Le froid m’a saisi et j’ai eu beaucoup de mal à me rendormir pour attendre 7h qui sonnait au clocher. Une partie de ma toile de tente est même gelé !
Pas de temps à perdre, je m’active à rassembler les quelques affaires et vais directement chercher du réconfort à la boulangerie du village. Sur place, petit croissant, un sandwich (philosophie du matin: ne rien se refuser !) et un café ! (Super car j’avais aucune envie de sortir mon réchaud !)

Petit brin de toilette matinale, sac à dos terminé, je remballe ma tente encore bien mouillée et prends le chemin 8h.

Encore une étape avec beaucoup de béton, mais marcher sur les pistes cyclable en sous bois reste très agréable il faut l’avouer. 

A 11h j’étais à Marienthal, pour assister à la messe, puis j’en profite pour prendre un bon repas chaud car j’avais une de ces faim !

  
Je reprends le Chemin en début d’après midi et là, surprise, le balisage devient inexistant !

Je me suis un peu perdu et j’ai donc coupé à travers champs pour rejoindre un village..qui était celui que je devais trouver ! 
Une fois arrivé à Brumath, je suis allé au Presbytère, où je rencontre (mettre le nom) qui m’accueille avec un grand sourire. Elle appellera pour moi plusieurs personnes qui accueillent des pèlerins et j’avoue que cela me touche énormément.

C’est donc Ginette qui m’accueillera ce soir. Elle vient même me chercher !

  
Ginette m’accueille royalement, The, grand lit, superbe douche, bref, des petites choses mais des choses qui vous font rêver lorsque vous marché toute une journée mais aussi du bonheur comparé à la nuit d’hier ! Je rencontre aussi son fils avec qui j’ai certaines similitudes. Une attirance commune pour le jardin, la nature et les mêmes difficultés à communiquer avec les autres.

Il y a quelques temps, j’aurais eu beaucoup de mal à parler de mon passer, d’une partie de ma vie, mais c’était avec plaisir que j’ai échangé un peu avec son fils car j’étais heureux de cette rencontre qui me permet de prendre conscience des changements survenus dans ma vie et j’espère de tout cœur que chacun aura cette chance que l’on m’a offert. Ne jamais perdre l’espérance, jamais ! Garder l’émerveillement d’un enfant devant chaque chose, même la plus petite des choses !

Merci Ginette et Pierre Alexandre pour cette accueil des plus parfait ! Merci au Père Christophe, que je n’ai eu que par téléphone) de sa gentillesse ainsi qu’à Thérèse pour son dévouement !

Lundi 18 Avril: De Wissembourg à Walbourg – 26km

 
Départ à 8h30 de Wissembourg, sous une météo douteuse et la pluie qui s’obstine à montrer le bout de son nez. Heureusement pour moi, elle a finit par se décourager de me mouiller, à croire que ma bonne étoile m’accompagne !
Étape un peu monotone je dois l’avouer. Peut être due au manque de paysage, même si ce n’était pas vilain, peut être aussi au fait que je n’arrive pas à « rentrer » dans ce Chemin. L’esprit un peu trop occupé, trop de questionnement. 

Beaucoup de béton aussi, les genoux n’aiment pas cela et ils le font savoir, mais pour l’instant ça tient le choc !

Vingt six kilomètres plus tard, arrivé à Walbourg vers 15h. Dilemme: continuer encore 15km avant l’accueil bénévole ou stopper et donc dormir dehors..?

Ca sera une nuit sous la tente alors ! Il y a bien un hôtel qui accueil les pèlerins mais bon…65€…c’est la moitié du budget pour les 12 étapes presque !

Et puis, je n’oublie pas ma promesse, de prendre soin de mon corps et de l’écouter.

Tente plantée donc au pieds de l’abbatiale de Walbourg (après accord de l’Abbé de la paroisse)

La nuit s’annonce fraîche !

Mais demain matin il y a un possible réconfort à la boulangerie du village !

Pour l’heure, le repas du soir, c’est soupe ! Un brin de toilette à l’eau gelée, écriture (de cette article que je publie avec un jour de décalage), prière et direction les rêves ! 

 

Chemin de Compostelle en Alsace

Bonjour à vous lectrices, lecteurs réguliers ou simplement de passage sur mon site (ou sur Facebook)
Me voici donc sur le point de repartir, en direction de Compostelle.

Cette fois le chemin se fera en Alsace. Pour une durée d’une quinzaine de jours, à découvrir ce chemin qui m’attire depuis la découverte du Mont Saint Odile.
Comme en 2013, j’essayerais de publier quotidiennement un petit article résumant ma journée sur ce Chemin, peut être quelques coups de gueule mais, je l’espère, de grand partage de joie et de bonheur !
Départ prévu demain matin de Wissembourg jusqu’à Belfort cette fois ci. 

Si vous êtes sur le tracé de ce chemin, ça sera un plaisir de partager un verre, ou un repas, en votre compagnie ! Rencontrer des lecteurs, des pèlerins, est toujours un plaisir !

À demain pour plus de nouvelles ! 

 

Le coût du chemin vers Compostelle

Décider de cheminer en direction de Saint Jacques de Compostelle est, pour moi, l’une des plus belles choses de ce monde. Beaucoup rêvent de prendre le chemin, pour de multiples raisons, beaucoup hésitent, beaucoup renoncent avant même de partir. Ce Chemin c’est avant tout un Chemin de vie comme beaucoup le dise.

L’aspect financier est parfois une barrière qu’il est difficile de surmonter. Car partir pour deux bons mois de marche cela a un coût et il variera selon vos exigences, me niveau de confort que vous cherchez, vos habitudes etc. Bref, de mon point de vu, l’argent ne doit pas être un frein. Certains diront que « je suis jeune et que je peux m’adapter plus facilement que les autres » or je répondrais à ceux ci que l’an dernier j’ai cheminer pas mal de temps avec un amis, la bonne cinquantaine, qui n’avait que l’allocation du RSA pour vivre… Rien n’est impossible.

Parlons chiffres maintenant:
La solution des Donativos:

Les hébergements en libre participation, « donativo », ne doivent pas être considérés comme des lieux « gratuits ». Ils sont là pour aider les pèlerins qui sont dans la difficulté mais aussi pour vous accueillir avec un esprit différent. En principe, j’essaye de donner entre 20€ et 25€ lorsque je dine, dors et petit déjeune. A des endroits j’ai donné moins car j’ai juste dormis à l’abri mais vraiment, en ces lieux, donné se que vous pouvez, n’ayez pas à l’esprit que ce sont des lieux où tout est gratuit, il en va de l’avenir des particuliers qui vous hébergent.
Je suis partis deux fois en direction de Compostelle. En 2012 j’ai cheminé 30 jours et en 2013 j’ai cheminé pendant 57 jours.
Je n’ai pas gardé de « notes de frais » mais je n’avais pas dépasser mon budget fixé au départ, même si parfois on fait des petits extra.

En France, une nuit vous coûtera en moyenne 15€ pour juste dormir. Parfois cela variera mais il faut vraiment compter entre 10€ à 15€ Par nuit. Il faut ajouter à cela vos repas. Petit déjeuner, déjeuner et dîner, pour moi c’est une moyenne de 5€ par jours pour les trois repas. Suis je fous ? Non…et même la caisse d’allocations familiales me donne raison car c’est le budget moyen d’une personne en difficulté selon elle. Cela demande un peu d’organisation et de porter sur son dos quelques courses, dont le poids diminuera de jour en jour.

La solution des Donativos:

Les hébergements en libre participation, « donativo », ne doivent pas être considérés comme des lieux « gratuits ». Ils sont là pour aider les pèlerins qui sont dans la difficulté mais aussi pour vous accueillir avec un esprit différent. En principe, j’essaye de donner entre 20€ et 25€ lorsque je dine, dors et petit déjeune. A des endroits j’ai donné moins car j’ai juste dormis à l’abri mais vraiment, en ces lieux, donné se que vous pouvez, n’ayez pas à l’esprit que ce sont des lieux où tout est gratuit, il en va de l’avenir des particuliers qui vous hébergent.

En Espagne, les gites sont en moyenne entre 5€ et 8€. Les gîtes privés un peu plus cher (10€). Parfois on vous offre le petit déjeuner mais c’est rare. C’est en Espagne où j’ai fais le plus « d’extra », surtout niveau nourriture. Je raffole des Tortillas et des Binchos. J’ai régulièrement pris des boissons dans les bars aussi. Mais si vous ne faites pas d’extra, l’Espagne ne vous coûteras vraiment pas bien cher.

On récapitule:

En France il vous faudra environ 30 jours pour rejoindre Saint-jean-pied-de-port depuis le Puy-en-velay, soit environ 30 x 20€ (moyenne) = 600€

En Espagne il vous faudra environ 30 jours pour rejoindre saint-Jacques-de-Complstelle soit environ 30 x 12€ (moyenne) = 360€

N’oublions pas le retour…en bus, en train ou en avion. En bus j’ai payé 125€ pour revenir en Franche-Comté. Il y avait des avions pour 15€ jusqu’à Genève…
Ne négligez pas cette dépense car elle varie selon les périodes. Mettez de côté 150€/200€ pour votre retour.

Rajoutons une centaine d’euros pour les imprévus (chaussettes à racheter, lacets etc)

Cela nous fait un total d’environ 1260€ pour marcher jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Ce budget peut, vie évidement, être fortement diminué si vous choisissez le camping (sauvage ou non). Mais ne négligé pas que dans n’importe quel cas, cela a un coût.

Bon Chemin !

20140531-101501-36901350.jpg