Liste de matériel

Il n’y a pas de « liste type », c’est avant tout VOTRE sac à dos alors c’est à vous de porter ce dont vous pensez avoir besoin (avec la possibilité d’en enlever tout au long du Chemin de Compostelle 😉 ). J’ai appris à moins me charger lorsque je suis repartis en 2013 mais c’est l’expérience vécue en 2012 qui m’a permis de tirer des conclusions et d’essayer de moins remplir mon sac à dos. Cette liste vous permettra peut être de voir les choses sous un autre angle et de vous charger différemment.

Vêtements :
• Chaussettes : 2 Paires (La marque « Lorpen » est pas mal à mon goût) (une sur vous et l’autre dans le sac à dos)
• Boxer (sous vêtements) : 2 (qui sèchent rapidement) (un sur vous et l’autre dans le sac à dos)
• T-shirt : 2 (« sans marque » mais en coton fin si possible car cela sèche mieux) (un sur vous et l’autre dans le sac à dos)
• Short : 2 (les marques se valent toute mais si vous avez un petit guide, pensé aux poches sur les côtés du short car c’est pratique) (un sur vous et l’autre dans le sac à dos)
• Chapeaux : 1 (j’avais le chapeau de brousse que j’avais à l’armée, mais une casquette peut aller aussi, c’est une question de confort perso je pense)
• Polaire : 1 (j’avais un petit polaire Colombia qui m’a suffit pour le soir après la douche)

[ suivant la saison, il faut adapter vos vêtements. Personnellement je marche toujours en short (hiver/printemps,été et automne) mais je prends le soin de bien me couvrir en haut ainsi que de mettre une écharpe que je peux enlever si j’ai trop chaud. Faites attention à la saison avant de partir. ]

Toilette et pharmacie:
• Serviette : 1 (légère si possible, pas la peine d’en prendre une gigantesque car le séchage sera plus long. Mais n’hésitez pas à la « tester » avant pour voir aussi le confort car certaines serviettes de « camping » sont peu confortable et absorbe pas du tout l’eau alors ne pas hésiter à l’utiliser pendant une semaine et la faire sécher « comme si vous étiez sur le Chemin »)
• Savon de Marseille : 1 (il sert à tout : se laver, laver ses affaires donc c’est le top à mon avis.)
• Dentifrice : 1 tube (essayé de trouver des « tubes d’échantillons », c’est plus petit et vous en aurez assez)
• Brosse à dent : 1 (une petite de voyage si possible)
• Gant de toilette : 1 (question perso, mais après une bonne journée de marche, se frotter le corps ne fait pas de mal !)
• PQ : 1 demi rouleau (on ne sait jamais ^^’. Dans les gîtes il y en a toujours mais le long du Chemin ce n’est pas sur alors bon un demi rouleau, emballé dans un sac congélation pour ne pas qu’il prenne l’eau au cas ou ^^)
• Trousse de secours : 1 (pas la peine de prévoir le défibrillateur … un peu d’éosine, quelques pansements, de l’arnica en grain, de l’huile d’arnica aussi pour se masser peut être un plus. Une aiguille à coudre pour percer les ampoules délicatement, une petite fiole d’alcool. Peut-être une boîte de Paracétamol aussi ainsi que vos traitements perso. De la crème solaire et après solaire. (perso je n’en ai pas emmené car j’étais déjà « bronzé » vu que je travaillais dehors donc je n’ai pas chopé de coups de soleil comme certains.)

Couchage :
• Drap de soie (ou un sac à rêves): 1 (léger et suffisent, surtout si vous partez en juillet août. Il y a des couvertures en principe dans les gites et refuges)
• Duvet léger (si vous souhaitez dormir dehors parfois cela peut vous aider, perso j’ai un drap de soie et un duvet « lafuma extreme 600 » très léger, petit et pas trop cher)
• Taie d’oreiller : 1 (important car il y a régulièrement des oreillers dans les gites mais jamais de taie donc c’est bien d’en avoir une pour question d’hygiène de soi et des autres. Et vous verrez que parfois les gites sont peu propre…donc cela aide ^^)
• Tente (en prendre une très légère mais très onéreuse. Ceci dit, le camping n’est pas le meilleur choix sur le Chemin, enfin c’est mon avis)

Pluie :
• Poncho : préférer le poncho, car cela permets de couvrir le sac à dos. Éviter le modèle « quechua » bleu foncé vachement épais car vous allez crever de chaud dessous … en préférer un assez « fin » de bonne qualité. Même si vous risquez de ne l’utiliser que quatre à cinq fois mais il faut mieux marcher au sec ^^
• Couvre sac : prendre un modèle de bonne qualité car ils sont vraiment étanches. Les modèles vendus avec le sac ou à côté type « quechua » et compagnie, ne résiste qu’à des petites pluies. Si la pluie dure toute la journée…votre sac sera trempé et vos affaires aussi ^^’ Avoir un poncho permet de réduire ce risque vu que le poncho va par-dessus le sac à dos.

Utile :
• Boite plastique : 1 (pour mettre dedans votre pique-nique du midi que vous préparez la veille au soir)
• Couverts : 1 ensemble (couteau : opinel c’est le top, une petite fourchette et une cuillère, le tout en métal car cela reste plus robuste. Vous pouvez utiliser le « tatoo » de l’armée qui est pas mal enfin juste la fourchette et la cuillère) (cela m’a beaucoup servit en Espagne où il y a peu ou pas de couverts dans les gîtes)
• Lampe frontale : 1 (important que ce soit le soir en gites, ou pour les matins avec un départ tôt pour avoir un levé de soleil etc.)
• Lunettes de soleil : 1 paire (pas impératif, mais si vous êtes sensible au soleil au niveau des yeux, ne pas hésiter à les prendre.)
• Tongs ou sandales : 1 paire (impératif à mon avis. Peut-être préférer des sandales qui permettent de marcher avec pour visiter le soir tout en pouvant être pieds nus. Les tongs ne sont pas top pour visiter certains coins mais c’est un peu plus léger dans le sac à dos ^^’)

• Quelques pinces à linge avec votre prénom dessus. (car les gîtes en manque et en Espagne c’est introuvable dans les accueils !)

Eau :
• Gourde : 1L (préféré la gourde au « camelback » – poche à eau -. C’est là aussi un avis perso mais le camelback est complexe à remplir et au bout de quelques semaines de marche l’eau prend un « gout » dû aux divers champignons et bactéries. De plus vous ne savez jamais où vous en êtes dans votre niveau d’eau vu qu’il est dans le sac. La gourde permet, lorsque vous buvez, de vous poser le temps de la sortir, donc de faire une petite pause et elle permet aussi d’y mettre un jus de citron pour à la fois désinfecter mais aussi permettre de mieux assimiler l’eau que l’on boit.)
• Petite bouteille plastique : 1 (en prévoir une, très petite, pour toujours avoir une « ration d’eau de secours ». En acheté une neuve et la laissé dans le sac. En principe il y a de l’eau partout sur le Chemin mais bon en Espagne il faut parfois prévoir)

Numérique :
• Appareil photo : 1 (je pense que c’est essentiel car vous aurez de si belles images ! Mais pas la peine de prendre un gros machin, un simple compact suffit…enfin à mon avis ^^)
• Carte mémoire : 2 (ne pas faire toutes ses photos sur la même carte mémoire, au « cas ou »)
• Portable et chargeur : 1 (c’est bien d’en prendre un, même si vous ne l’allumez que rarement, mais entre pèlerins on s’échange les numéros pour essayer de se retrouver les soirs ou dans quelques jours et puis il y a de moins en moins de cabines téléphoniques sur le Chemin de Compostelle)
• Écouteurs : 1 paire (si vous aimez la musique, n’hésitez pas à les prendre. Je sais qu’à un moment j’ai eu un besoin de musique en marchant. Faites en sorte que la musique soit sur votre téléphone pour éviter de vous charger plus avec un appareil.)

Guides et livres :
Guide : 1 pour la France (Gros débat sur les guides, voir la rubrique dédiée aux guides )

• Livre de poche : 1 petit (j’aime lire alors l’an dernier j’ai emporté un livre. Je l’avais presque terminé au bout d’un mois…certes je ne lis pas vite mais en fait sur le Chemin vous avez peu de « temps libre » on va dire. Si vous faites des rencontres vous en aurez encore moins. Mais bon en avoir un petit dans le sac peut être utile pour le retour en train ou les jours où vous désirez marcher seul et loger seul.)

Ceci n’est pas une liste impérative, c’est juste la liste des choses avec lesquelles je suis partis du Puy-En-Velay. Il faut adapter cela à vos besoins/peurs, à la saison et à vos habitudes. N’hésitez jamais à tester votre matériel dans n’importe quelle condition histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise 🙂

D’autres informations pour marcher vers Saint-Jacques-de-Compostelle:

Où dormir ? Donativos // Gîtes

Quel guide ?

Quel sac à dos ?

Me contacter

4 commentaires

  1. pradignac dit :

    J’ai cru vérifier mon sac sauf que je prends des grandes épingles nourrices au lieu de pinces à linge, elles remplissent plusieurs usages. Et en plus un shampooing (peut-être parce que je suis une femme). Je repars le 28 avril. ULTREIA.

    • joubert alain dit :

      bonjour Pradignac
      je prévoit de partir début Avril 2016 sa seras ma 1er , quand pensé vous , ,merci
      amitié Alain

  2. excellente liste qui ressemble fort à la mienne. Ultra light

    en ce qui concerne l’eau : je coupe la poire en deux (camelbag ou gourde). Je prends deux petites bouteilles d’eau de 50 cl chaque, dans les poches filet de mon sac. J’achète en pharmacie une tubulure de perfusion que je coupe à la bonne dimension : je perce le bouchon d’une bouteille et j’y introduit une extrémité de la tubulure, l’autre je la coince dans la bretelle du sac de manière à pouvoir siphonner un peu d’eau en marchant. pratique, propre (on change la tubulure quand on veut).

  3. Georges de la Cruz dit :

    Pour l’eau j’utilise une flasque Nalgene sur moi, des bouteilles d’eau sur les poches latérale, et un filtre Aquamira Frontière Pro.
    Le filtre peut être utilisé comme paille, filtre sur une poche à eau ou directement sur les bouteille, à condition de compatiblité de système de vissages
    Les bouteilles peuvent être remplies deux ou trois fois sans risque de contamination bactérienne, ensuite on les remplace.
    La flasque peut être remplie de boissons froides ou chaude.
    Un conseil :
    Je bois l’eau de la flasque filtrée quand je trouve une fontaine,
    Le risque d’œclusion est possible si pour un effort de marché intensive sous le soleil, l’eau est trop froide pour être ingérée.

Laisser un commentaire