Archive de mots clefs pour chartres

Le pèlerinage de Chartres, un rendez-vous incontournable !

Le pèlerinage de Chartres, un rendez-vous incontournable !
On me demande pour quelle raison, chaque année, à la Pentecôte, je sors de mon placard mes chaussures de marche, mon gros sac, mon tapis de sol et mon duvet. 
Pourquoi, alors que les beaux jours arrivent, je décide tous les ans de marcher de Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de Chartres. 

Comme de nombreux pèlerins et pèlerines, j’ai fait de ce pèlerinage un rendez-vous incontournable car j’aime retrouver cette ferveur que tous partagent, en particulier les enfants, malgré leur fatigue. J’aime faire une pause dans un quotidien qui va toujours trop vite. J’aime me dire que Jésus est heureux de nous voir marcher en chantant, assister à la Sainte Messe et qu’Il se réjouit de toutes ces âmes qui reviennent à Lui. 

Mais, par-dessus tout, je marche parce que je crois qu’il n’y a pas de prière plus efficace qu’une souffrance offerte joyeusement pour l’amour du Bon Dieu. La vie nous donne des occasions de souffrir – personne n’est épargné – mais c’est si difficile d’offrir cette souffrance à Jésus. Dans le cadre d’un pèlerinage, la douleur des pieds et la fatigue sont toutes tournées vers le Bon Dieu.

Sainte Teresa de Calcutta nous a enseigné de très jolies choses sur la souffrance : « Je dis toujours aux gens qui souffrent que la souffrance est un baiser de Jésus, un signe qu’ils sont tout près de Lui sur la croix, tellement près, que là, Jésus peut les embrasser ».

Qui pourrait désirer autre chose que cela ? 
Venir marcher sur les routes de Chartres, c’est faire en sorte de se rapprocher du Cœur de Jésus, par l’intermédiaire de sa maman qui est chantée, louée et honorée pendant trois jours. Trois jours de rosaires, de méditations, d’invitation à une plus grande intimité avec son Créateur. 

Votre cœur est chargé de peine ? Alors n’hésitez plus ! Prenez à votre tour vos chaussures de marche, votre gros sac, votre tapis de sol et votre duvet.

N’ayez pas peur de ne pas y arriver, le Christ marchera à nos côtés. « Apporte toutes tes souffrances à ses pieds », nous encourage mère Teresa. « Ouvre seulement ton cœur pour qu’Il t’aime tel que tu es ; Il fera le reste ». 
Faisons-lui confiance et marchons joyeusement pour la plus grande gloire de Dieu à la suite de Charles Péguy dans les bras de la Vierge Marie. « Partir, marcher droit, arriver quelque part », écrivait-il. « Arriver ailleurs plutôt que de ne pas arriver. Arriver où on n’allait pas plutôt que de ne pas arriver. Avant tout arriver. Tout plutôt que de vaguer. »
Bon carême à tous !
Marine Rondot

Une pèlerine 
Toutes les infos sur le pelerinage: www.nd-chretiente.com

Des nouvelles de Marcher vers Compostelle

Des nouvelles de Marcher vers Compostelle
Bonjour ami(e)s de l’Internet !
Cela fait deux semaines que mon chemin vers Compostelle, via le chemin d’Alsace, s’est terminé. Je n’ai pas trop eu le temps de vous donner des nouvelles et même de répondre aux nombreux courriels que vous m’avez envoyé. Je m’en excuse. J’ai eu aussi beaucoup de demande d’informations pour le chemin de Compostelle, des questions techniques etc. Malheureusement je risque de ne pas pouvoir y répondre avant un certains temps.

Pas de connexion internet pour l’instant, mis à part mon téléphone portable et beaucoup de travail. Le retour était brutal il faut l’avouer.
En attendant la rédaction de quelques articles de conclusion concernant le chemin de Compostelle en Alsace, je vous invite toutes et tous à suivre le chemin de pèlerinage de Paris à Chartres, ce week-end ! Cela sera pour moi la première fois que j’emprunterai sur ce chemin et ce pèlerinage et j’avoue que j’attends ce week-end avec impatience.

Bonne découverte et à très bientôt !